SYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS

AccueilSYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS

SYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS

TRAITEMENT DU SYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS S’APPUYANT SUR LA PROTOCOLE WISE-ANDERSON (OU PROTOCOLE DE STANFORD)

Depuis que ce syndrome a été mentionné pour la première fois dans les années 1850 et détaillé en 1937 par George Thiele, le célèbre chirurgien, dans un article majeur (celui-ci décrit une douleur rectale, sans preuve de pathologie), le terme de « syndrome du releveur de l’anus » a été défini de manière incorrecte. Selon nous, ce qu’on appelle syndrome du releveur de l’anus est en fait plus précisément un dysfonctionnement du plancher pelvien, une proctalgie chronique ou tout simplement, un syndrome de la douleur pelvienne chronique car dans cette maladie, ce n’est pas seulement le muscle releveur de l’anus qui est douloureux mais bien d’autres muscles pelviens aussi. Le syndrome du releveur de l’anus fait référence à la douleur ressentie à l’arrière du pelvis, contrairement à des symptômes antérieurs comme les douleurs suspubienne ou génitale, bien que les personnes chez qui l’on diagnostique un syndrome du releveur de l’anus se plaignent parfois de ces douleurs également

SYMPTÔMES DU SYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS

(La plupart des patients présentent plusieurs des symptômes listés ci-dessous. Certains les présentent tous)

  • douleur en position assise
  • inconfort ou soulagement (excessif)
  • douleur constante ou intermittente
  • la douleur s’apaise en position allongée
  • douleur lorsque l’on appuie sur le sphincter ou au-dessus
  • douleur d’un côté du muscle releveur ou de l’autre
  • absence de pathologie visible lors des tests
  • dépression, anxiété, et altération sévère de la qualité de vie
  • douleur amplifiée par l’activité sexuelle ou le stress

LE SYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS EST UNE DOULEUR PELVIENNE MUSCULAIRE QUI PORTE PLUSIEURS NOMS

En raison du manque de transversalité entre les différentes spécialités médicales et la nature cloisonnée de l’enseignement de médecine, la douleur pelvienne musculaire, qu’elle soit ressentie à l’arrière ou à l’avant du plancher pelvien est diagnostiquée sous différents noms tels que:

  • SPASME DU RELEVEUR
  • DYSFONCTIONNEMENT DU PLANCHER PELVIEN
  • PROSTATITE
  • COCCYGODYNIE
  • PROCTALGIE CHRONIQUE
  • SYNDROME DU PIRIFORME
  • SYNDROME DU PUBO-RECTAL
  • DOULEUR ANO-RECTALE CHRONIQUE

 

Cette multitude de diagnostics est source de beaucoup de perplexité chez les patients et chez les médecins. Nos recherche sont basée sur notre traitement des troubles de la douleur pelvienne musculaire quelque soit leurs noms: nous pensons que tous ces diagnostics ont la même cause originelle.

LE SYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS EST UN PROBLÈME À LA FOIS LOCAL ET GLOBAL

Lorsque les personnes atteintes de ces symptômes déconcertants et inquiétants se rendent chez le médecin c’est dans l’espoir de trouver un traitement qui leur apporte un soulagement de leur maladie. Toutefois, la médecine conventionnelle se trompe presque invariablement sur le syndrome du releveur de l’anus. Les solutions qu’elle propose sont au mieux incomplètes et à court terme, et au pire, amplifient le problème (interventions chirurgicales ou certaines injections).

L’erreur fondamentale d’analyse des traitements classiques est de ne pas saisir que le syndrome du releveur de l’anus est un problème à la fois local et général : général car le c’est le système nerveux général des patients qui est fréquemment excité et qui par conséquent contracte les muscles pelviens de façon chronique. Et local, car cette anxiété chronique et cette excitation nerveuse entrainent une douleur pelvienne et un dysfonctionnement des muscles pelviens. Sans traiter ces deux aspects, le syndrome persiste.

Notre stage de traitement de 6 jours, proposé tout au long de l’année, est consacré à la résolution des deux dimensions, locale et générale, du syndrome du releveur de l’anus en apprenant de façon approfondie à nos patients à appliquer la kinésithérapie interne et externe sur eux-mêmes (traitement local) et en pratiquant notre protocole de relaxation, la relaxation paradoxale prolongée qui vise à réduire l’excitation du système nerveux au quotidien.

SOULAGER LE SYNDROME DU RELEVEUR DE L’ANUS GRACE AU PROTOCOLE WISE-ANDERSON

Depuis 1995, nous avons pu aider de nombreux patients atteints du syndrome du releveur de l’anus. Voici les points-clés de notre analyse de ce que l’on nomme le syndrome du releveur de l’anus:

• Dans notre étude consacrée aux points de déclenchement et publiée en 2009 dans le Journal of Urology, nous avons prouvé:

  • le lien entre la douleur du releveur de l’anus et les points de déclenchement
  • que les points de déclenchement du releveur de l’anus et des autres muscles pelviens peuvent projeter la douleur ailleurs dans le corps

• Chez certains patients, la douleur liée au syndrome du releveur de l’anus peut diminuer même si elle dure depuis des années, et même parfois disparaître si l’on applique le traitement adéquat de relâchement des points de déclenchement douloureux situés dans les muscles du releveur.

• Dans notre étude publiée en 2011 dans le Clinical Journal of Pain, nous avons démontré qu’au bout de 6 mois, les patients ayant appliqué notre protocole avaient réduit la sensibilité de leurs points de déclenchement de 7,5/10 à 4/10, ce qui est significatif à ce niveau de sensibilité.

Le protocole Wise-Anderson vise notamment à soulager la douleur dans les muscles du releveur de l’anus en leur apprenant comment relâcher les points de déclenchement dans le releveur de l’anus et les autres muscles pelviens ainsi qu’ à détendre les muscles liés à la douleur du releveur de l’anus et en réduisant l’excitation nerveuse.

LE PROTOCOLE WISE-ANDERSON

Stage d’immersion de 6 jours

Nous avons commencé à traiter les dysfonctionnements du plancher pelvien à l’université de Stanford en 1995 par le biais de visites classiques en cabinet. En 2003 nous avons réorganisé les modalités du traitement sous forme de stage de formation et de traitement de 6 jours à Santa Rosa (Californie). Ce stage est limité à 14 participants et est proposé tout au long de l’année. Son but est d’enseigner aux patients le Protocole Wise-Anderson, un traitement qui permet de rééduquer les muscles pelviens contractés de façon chronique et de réduire l’anxiété au quotidien. Ce protocole est appliqué tous les jours, à la maison par les patients à qui nous avons enseigné comment se soigner eux-mêmes et il en a aidé beaucoup à retrouver une vie normale. Le but de cet auto-traitement est d’aider les patients à ne plus avoir besoin d’aide extérieure supplémentaire. Depuis 10 ans, nous avons publié des études qui démontrent les résultats de cet apprentissage de l’auto-traitement par les patients.

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur la page consacrée aux stages en cliquant ici.

 

POUR NOUS CONTACTER

While we have been able to translate our website and book into several different languages, at this time we are only able to read and respond to you in English. We hope this information can help you.

Vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous, nous envoyer un email à ahip@sonic.net ou nous appeler au numéro suivant : 001 707 332 1492 (service en anglais).